Prix Pasquier Grenier 2016


Le Conservatoire de musique et rue de l’Hôpital Notre-Dame, 7

Chaque année depuis plus de quarante ans, Pasquier Grenier récompense une restauration remarquable d’un immeuble situé à Tournai. La valorisation du patrimoine de Tournai est en effet un enjeu majeur pour le développement économique, culturel et social de la ville.

Le 7 février 2017, deux prix ex-aequo ont été décernés, l’un pour une restauration publique, le Conservatoire de musique, l’autre pour une restauration privée, une maison louisquatorzienne de la rue de l’Hôpital Notre-Dame. Après les discours d’usage, une sympathique réception se tenait dans les locaux du Conservatoire.

Rue de l'Hôpital Notre-Dame 7    Conservatoire de musique de Tournai 



Maison de style Louis XIV rue de l’Hôpital Notre-Dame 7


Il s’agit d’un ensemble de deux bâtiments dont les façades, charpentes et toitures ont été classées : la maison d’angle de style Louis XIV du dernier tiers du XVIIe siècle (l’angle droit de la rue de l’Hôpital Notre-Dame et de la placette du Bas-Quartier) et celle, datant vraisemblablement du XVIIIe, qui lui est contiguë sur la placette.

Plus de cinq ans ont été nécessaires pour les démarches administratives (certificat de patrimoine, permis d’urbanisme, adjudication et subsides) et les travaux afin d’arriver à la belle réalisation primée.

Les architectes étaient Eric Marchal et Frédérique Matagne (bureau Archipel). L’entreprise générale est Monument Hainaut.
Particulièrement délicate du point de vue de la stabilité de l’édifice, la restauration s’est portée sur :

  • le percement de l’angle entre la rue et la placette permettant un accès à l’intérieur du bâtiment
  • la consolidation des larmiers et cintres de pierre
  • le rétablissement des corbeaux de bois sculpté soutenant la corniche débordante
  • le remplacement des châssis de bois
  • le rétablissement des lucarnes

Une eau forte diluée, à base de silicate de potassium, a permis d’harmoniser les restaurations successives opérées sur les pierres en façade. La maison est composée d’un rez-de-chaussée commercial et d’un duplex quatre chambres à l’étage.

Le Conservatoire de musique


Construit de 1822 à 1824 par Bruno Renard en style néoclassique, cet édifice en briques enduites devait accueillir au rez-de-chaussée un marché couvert sous la colonnade toscane en pierres (neuf travées) et, à l’étage, une salle de spectacle. Ce bâtiment avait déjà fait l’objet d’une rénovation dans les années 1970, suspendue par la faillite de l’entrepreneur. Le bâtiment est classé en 1977.


La procédure de l’actuelle restauration a été initiée en 2006 par un marché public. D’un budget de 4.000.000 euros, les travaux ont débuté en 2014 et se sont concentrés sur la restauration complète de la salle des Concerts de l’acoustique à l’éclairage, le rafraîchissement des salles de classe, la façade extérieure (enduits, corniches) et la création d’un espace vitré dans le péristyle en hémicycle. L’architecte Claude Boudailliez (SPRL Architecture Aménagement) et l’entreprise générale Monument Hainaut ont mené à bien cette restauration tant attendue.


Nous soulignons l’harmonie entre l’élément vitré contemporain et le bâtiment néoclassique ainsi mis en valeur. Cela agrandit l’espace d’accueil et permet la polyvalence du lieu.

 

La suite de la présentation dans un extrait du bulletin Pasquier Grenier numéro 125.