Prix Pasquier Grenier 2015

La traditionnelle remise du prix Pasquier Grenier s’est déroulée le mardi 23 février dans la chapelle d’inspiration néogothique de l’école Don Bosco devant une assemblée venue en nombre.
Le prix a été décerné pour le bâtiment néogothique de l’institut Don Bosco au Boulevard Léopold. Il a été construit entre 1868 et 1870 par l’architecte Justin Bruyenne, élève de Bruno Renard, à l’initiative des frères Jules et Henri Desclée, propriétaires du terrain libéré suite au démantèlement de la muraille d’enceinte à cet emplacement.

prix Pasquier Grenier 2015
A la fin des années 1880, Melle Colette Verdure, dame de bien de Tournai, souhaite ouvrir un orphelinat et le confier aux Salésiens de Don Bosco. Après diverses tractations, les dons offerts à l’Evêché au nom de son frère Charles, riche industriel décédé sans héritier, sont gérés par Jules et Henri Desclée et permettent l’inauguration en 1895 de l’orphelinat dénommé « Oratoire Saint-Charles ».
La lourde rénovation actuelle est le fruit d’un travail mené à bien grâce à la coordination de l’entreprise générale Vincent Lucas, ancien élève de la section construction. M. Lucas a fait appel à divers corps de métier de la région qui sont des anciens élèves de l’institut Don Bosco pour la plupart.
Les travaux ont duré trois ans (2012-2015). La volonté et le soin du propriétaire et de l’entrepreneur à conserver les matériaux anciens tout en s’adaptant aux contraintes dues à la destination des locaux sont clairement perceptibles.
C’était un fameux défi de respecter les mesures de sécurité imposées (construction d’un ascenseur greffé sur la façade donnant sur la cour et remplacement du plancher en bois par des poutrelles métalliques, hourdis et béton) ainsi que d’être performant quant à l’isolation : l’entièreté des murs a été isolée en les doublant par l’intérieur.
Dans le respect du bâti ancien, il a été décidé de démonter, nettoyer et remonter ou reconstruire à l’identique de nombreux éléments, dont les charpentes, la couverture, le mur de clôture ainsi que l’escalier intérieur.
Les voûtes intérieures ont été conservées et les imposantes façades en briques ont été nettoyées et rejointoyées à la chaux. Une girouette contemporaine a été posée à la pointe du clocheton et reprend l’emblème de la Congrégation des Salésiens, dont la communauté était présente à l’école jusqu’en 2009. Cet emblème est également visible sur les grilles du parking.